Sélectionner une page

Ingratitude? Le réseau a trouvé une façon bien particulière de souligner le 20e anniversaire des attentats de 2001.

Le réseau américain MSNBC, dont le parti pris de gauche n’est plus à prouver, a souligné cette semaine les attentats du 11 septembre 2001 en lançant une flèche à l’endroit des Américains, les accusant d’entretenir depuis ce temps des sentiments islamophobes.

Dans une émission d’affaires publiques diffusée mercredi, le réseau a fait venir en studio des musulmans qui se sont dit victimes d’actes islamophobes dans les jours et les mois qui ont suivi les événements de septembre 2001. Des actes qui ne se seraient pas taris depuis lors. Et le terme « victime » n’est pas exagéré : pour ceux-là, les Américains ont été beaucoup trop durs à leur égard, point barre. Aucun mot sur l’organisation – Al-Qaida – qui a perpétré les attentats, et aucun mot sur les familles des 3 000 morts du 11-Septembre, les premières victimes de cette tragédie.

Durant cette sorte d’autodafé antiaméricaine, on a évoqué un sondage selon lequel en 2002, « seulement 25 % des Américains pensaient que l’islam était plus enclin que les autres religions à encourager la violence », alors que ce chiffre – ô catastrophe – se situe à 50 % aujourd’hui. Personne n’a évidemment fait mention de la violence perpétrée par des groupes islamistes comme l’État islamique, Boko Haram ou même les talibans, tous des obscurantistes responsables de nuire à la réputation des musulmans.

Et, bien sûr, on a gardé le silence sur la persécution des chrétiens de par le monde islamique, un dossier auquel j’ai consacré un article. D’autres sur le même sujet sont à prévoir.

Ironiquement, parmi les invités de MSNBC mercredi figurait Zead Ramadan, vice-président du Council on American-Islamic Relations (Conseil des relations américano-islamiques), une organisation accusée à plus d’une reprise d’être lié au groupe terroriste Hamas.


Sources

Newsbusters

 

Pour faire un don