Sélectionner une page

Une énième controverse frappe l’application vidéo. Au cœur du récit : le partage de données des utilisateurs.

Le réseau social TikTok a souvent été au coeur de controverses entourant le partage d’information à des tierces parties. Or, malgré les promesses des dirigeants de l’entreprise chinoise de mettre fin à ces procédés, ceux-ci n’auraient jamais cessé, selon The Telegraph qui cite BuzzFeed. Des données privées appartenant à des utilisateurs de TikTok seraient ainsi régulièrement consultées par des employés de ByteDance en Chine, propriétaire de l’application vidéo.

Ce qui en inquiète plusieurs, c’est la très forte possibilité que ces données soient transférées au gouvernement chinois. Mais la société a toujours insisté pour dire qu’il n’en était aucunement le cas. Pourtant, des enregistrements de réunions du personnel de ByteDance ont montré que des ingénieurs en Chine ont pu accéder aux données des utilisateurs.

C’est donc une énième controverse à laquelle TikTok fait face depuis quelques années, à un moment où sa popularité a monté en flèche. Mais cette popularité a été accompagnée de la méfiance de plusieurs à son égard. L’Inde l’a interdite et l’ex-président américain Donald Trump avait tenté de la forcer à vendre ses activités américaines avant de perdre les élections de 2020.

Le sénateur américain Ted Cruz, issu du même parti que Trump, avait quant à lui qualifié TikTok de « cheval de Troie que le Parti communiste chinois peut utiliser pour influencer ce que les Américains voient, entendent et finalement pensent ».

En Europe, la Data Protection Commission (DPC) a annoncé en septembre l’an dernier l’ouverture de deux enquêtes sur TikTok, d’après le site L’Usine digitale. L’une concerne le traitement des données des utilisateurs de moins de 18 ans et l’autre le transfert des données personnelles vers la Chine. Les enquêtes sont toujours en cours.


Sources

L’Usine digitale, The Telegraph

Pour faire un don