Environ 500 des 27 000 ventilateurs reçus d’urgence par Ottawa n’ont jamais été distribués aux hôpitaux du pays.

Le Westphalian Times cite Blacklock’s Reporters ce mardi qui rapporte que 98 % des ventilateurs commandés d’urgence l’an dernier par le gouvernement fédéral dorment dans un entrepôt, inutilisés.

Le ministère de la Santé avait alors commandé 40 547 ventilateurs et en aurait reçu 27 025. Sur ces 27 025, seuls quelque 500 d’entre eux auraient été livrés aux hôpitaux du pays. Les autres n’ont donc jamais servi.

On se souviendra qu’en octobre dernier, Le Journal de Montréal (JdM) avait révélé qu’Ottawa avait « conclu à toute vapeur […] un contrat de près d’un quart de milliards de dollars pour acheter à fort prix des ventilateurs médicaux fabriqués par l’entreprise d’un ex-député et organisateur libéral de longue date ».

Les appareils, au coût de 23 700 dollars l’unité, avaient été fabriqués par Baylis Médicale, une entreprise dirigée par Frank Baylis, ex-député libéral de l’ouest de Montréal jusqu’en septembre 2019. Le contrat avait été conclu sans appel d’offres.

Une autre entreprise, Medtronic, fabrique le même type de ventilateurs, mais au coût de 13 700 dollars, soit 10 000 $ de moins que ceux de Baylis. L’intermédiaire entre cette dernière et le gouvernement était FTI Professional Grade, une société créée sept jours seulement avant l’attribution du contrat.


Sources

Le Journal de Montréal, Westphalian Times

 

Pour faire un don