Sélectionner une page

Le Canada se classe au 36e rang dans le monde pour le nombre de lits par 1 000 habitants.

Un rapport du centre d’études SecondStreet.org révèle que 2,9 millions de Canadiens sont en attente d’une intervention chirurgicale ou de consultations médicales auprès de médecins spécialistes. Et ce qui n’est rien pour surprendre, c’est au Québec que le tableau est le plus sombre.

Pour ce qui est du nombre de personnes en attente d’interventions chirurgicales, elles sont 229 423 en Ontario et 160 684 au Québec. Par contre, c’est dans cette dernière province que la liste d’attente pour les rendez-vous avec des spécialistes est la plus longue : 793 658 Québécois attendent leur rendez-vous.

On peut expliquer ce phénomène de plusieurs façons, mais les chiffres qui suivent nous permettent de mieux saisir l’état précaire dans lequel se trouve les systèmes de santé canadien et québécois.

Des chiffres qui expliquent tout

Les experts nous répètent le message chaque année en hiver : le système de santé, disent-ils, est au bord de l’effondrement. On ne peut cependant les accuser de sensationnalisme, car les chiffres parlent d’eux-mêmes : le Canada se classe au 36e rang dans le monde pour le nombre de lits, soit 2,52, par 1 000 habitants. À titre de comparaison, le Japon figure au premier rang avec 13,30 lits.

Le Canada a déjà connu de meilleures années. En 1976, il disposait de 6,92 lits par 1 000 habitants, contre 2,52 aujourd’hui. La baisse a été constante d’année en année, les gouvernements provinciaux réduisant le nombre de lits probablement pour des raisons d’économie.

À remarquer toutefois que les chiffres sont plus encourageants pour ce qui est des lits disponibles dans les unités de soins intensifs. En cette matière, le Canada se situe au même niveau que le Japon avec 13,50 lits par 100 000 habitants. Mais c’est beaucoup moins que l’Allemagne (38,70) et les États-Unis (29,40).

Les médecins maintenant? Les Canadiens peuvent compter sur 2,72 médecins par 1 000 habitants (chiffres de 2018), ce qui positionne leur pays au 25e rang dans le monde. Pas de quoi s’enthousiasmer.

Au Québec, le gouvernement de la CAQ a chargé son ministre de la Santé, Christian Dubé, de procéder à une énième réforme. Peut-on lui faire confiance?


Sources

Statista, The Calgary Herald, The Global Economy, TNC, Wikipedia