Sélectionner une page

L’Amérique, comme autrefois au Vietnam, a été profondément humiliée en Afghanistan.

Quatre des cinq membres talibans libérés de Guantanamo Bay par l’administration Obama en 2014 en échange de Bowe Bergdahl, un déserteur de l’armée américaine, font maintenant partie du nouveau gouvernement fondamentaliste des talibans en Afghanistan.

Abdul Haq Wasiq est ainsi devenu le directeur du renseignement, Norullah Noori le ministre des Frontières et des Affaires tribales, Mohammed Fazl le vice-ministre de la Défense, et Khairullah Khairkhah le ministre de l’Information et de la Culture. Le cinquième membre des talibans à avoir été libéré par Obama, Mohammad Nabi Omari, a été nommé gouverneur de la province orientale de Khost le mois dernier.

Wasiq, Fazl et Khairkhah ont tous occupé des postes dans l’ancien gouvernement taliban. Wasiq avait occupé le poste de chef adjoint du renseignement, Fazl le poste de chef d’état-major de l’armée et Khairkhah celui de ministre de l’Intérieur.

Wasiq est reconnu pour être un partisan de la première heure d’Al-Qaida. Quant à Mohammed Fazl et Norullah Noori, ils auraient ordonné le massacre des communautés ethniques hazara, tadjike et ouzbek dans la ville de Mazar-i-Sharif en 1998 lors du premier régime taliban, d’après le New York Post.

Khairkhah, qui était parmi les fondateurs des talibans, aurait par ailleurs participé à « des réunions avec des responsables iraniens cherchant à engager les hostilités contre les États-Unis et les forces de la coalition » après l’invasion de l’Afghanistan en 2001, toujours selon le New York Post. Il a également été « l’un des principaux seigneurs de l’opium dans l’ouest de l’Afghanistan ».

Malgré ces dossiers peu reluisants, l’ex-président Barack Obama avait approuvé la libération des cinq hommes en juin 2009 en échange de Bowe Bergdahl. Celui-ci a été accusé en 2015 d’avoir déserté l’armée et d’avoir compromis la sécurité de ses camarades.

Un autre obscur personnage membre du gouvernement taliban, le nouveau ministre de l’Intérieur Sirajuddin Haqqani, figure sur la liste des personnes les plus recherchées du FBI avec une prime de 10 millions sur sa tête.

Une affiche du FBI indique que Haqqani a été impliqué dans une attaque de janvier 2011 contre un hôtel à Kaboul qui avait fait six morts, dont un Américain. Le FBI croit aussi que Haqqani « a participé à des attaques transfrontalières contre les forces de la coalition américaine en Afghanistan ».

Le père de Haqqani, Jalaluddin Haqqani, a fondé le réseau du même nom et s’était allié aux talibans dans les années 1990. Jalaluddin Haqqani est considéré comme l’un des « plus proches mentors » d’Oussama bin Laden durant les années 80.


Sources

 Newsweek, The New York Post

 

Pour faire un don