Sélectionner une page

Les élites d’extrême gauche ont depuis longtemps montré qu’elles étaient complètement givrées.

Vous ne le savez pas encore, mais un bébé de trois mois peut déjà montrer des signes de racisme. C’est du moins ce que l’on enseigne dans une série de formations « antiracistes » offertes chez Google.

Selon le journaliste de City Journal Christopher Rufo, qui a mis la main sur des documents grâce à des lanceurs d’alerte, Google a lancé une campagne « antiraciste » à l’interne qui part du principe que l’Amérique est piégée dans un « système de suprémacisme blanc » et que, en conséquence, tous les Américains de race blanche sont « élevés pour être racistes ».

Dans son article à ce sujet paru le 8 septembre, Rufo explique que la formation, basée sur la théorie critique de la race, relie l’esclavage qui a pris fin au dix-huitième siècle aux problèmes raciaux des temps modernes. Dans une vidéo faisant partie de ladite formation, on peut voir le professeur Ibram X. Kendi, de l’Université de Boston, discuter du racisme au quotidien dans la société américaine.

Or, Kendi soutient que tous les Américains de race blanche, y compris les bébés de trois mois, sont fondamentalement racistes. Pour ce fou à lier qui bénéficie d’un traitement de faveur des médias américains, « les plus jeunes […] ne sont pas daltoniens; entre trois et six mois, nos tout-petits commencent à comprendre la race et à voir la race ». Autre façon de dire que le racisme commence aussi tôt qu’à trois mois.

La solution, pour ce cinglé universitaire, est que tous les Américains admettent leur complicité dans le racisme et « répondent de la même manière qu’ils réagissent lorsqu’ils reçoivent un diagnostic de maladie grave ».

Dans l’un des documents distribués aux employés de Google, un graphique montre que « le daltonisme », « l’exceptionnalisme [américain] », le « Columbus Day » (une journée fériée qui célèbre l’anniversaire de l’arrivée de Christophe Colomb en Amérique) et « la blancheur militarisée » sont tous des expressions du suprémacisme blanc. Le daltonisme, un élément clé du suprémacisme blanc?


Sources

City Journal

 

Pour faire un don