Sélectionner une page

Les accusations pour conduite avec facultés affaiblies par la drogue ont bondi de 43 % avec la légalisation du cannabis.

Un sondage CROP-Radio-Canada de 2017 montrait que 59 % des Canadiens craignaient une augmentation des accidents de la route une fois la marijuana légale. Ceux-là avaient peut-être pris compte de données provenant de deux États américains qui avaient légalisé le cannabis, soit le Colorado et Washington, qui indiquaient une hausse des accidents mortels dans lesquels sont impliqués des chauffeurs ayant consommé cette drogue.

Selon Radio-Canada, « le pourcentage d’accidents impliquant des chauffeurs ayant consommé du cannabis » avait « bondi de 75 % entre 2013 et 2016 » dans ces deux États du Midwest et de l’Ouest des États-Unis.

Or, la réalité américaine semble bien avoir rattrapé le Canada. Le média en ligne Blacklock’s Reporter rapporte ce mardi que les consommateurs de cannabis sont désormais des « contributeurs majeurs » aux accidents mortels de la route, selon un rapport du ministère fédéral de la Sécurité publique. Les données du ministère montrent que les accusations pour conduite avec facultés affaiblies par la drogue ont augmenté de 43 % au Canada avec la légalisation du cannabis.

Les appréhensions des Canadiens et de nombreux experts étaient donc fondées. 

Quand les premières lueurs de la légalisation nous étaient parvenues d’Ottawa en 2017, le gouvernement du Québec avait lancé une campagne de sensibilisation auprès des adolescents et des jeunes adultes. Avant la légalisation, le cannabis était déjà lié à 30 % des accidents chez les Québécois de 16 à 24 ans, d’après Radio-Canada.


Sources

Blacklock’s Reporter, Radio-Canada

Pour faire un don