Un économiste américain a déposé une plainte à la Cour pénale internationale contre Tedros Adhanom Ghebreyesus.

Un économiste américain, David Steinman, a déposé une plainte auprès de la Cour pénale internationale (CPI) de La Haye visant le chef de l’Organisation mondiale de la santé (OMS), Tedros Adhanom Ghebreyesus, afin que celui-ci soit poursuivi pour génocide.

Steinman allègue dans sa plainte que le chef de l’OMS était l’un des acteurs clés des services de sécurité de l’Éthiopie qui, de 2013 à 2015, se seraient livrés à « des meurtres » et auraient autorisé « la détention arbitraire et la torture [à l’endroit] d’Éthiopiens ».

Le Front populaire de libération du Tigré (TPLF), duquel Ghebreyesus était membre, était à ce moment le principal parti de la coalition au pouvoir. Or, le TPLF figure dans la Global Terrorism Database des États-Unis, une base de données qui répertorie les entités terroristes du monde entier.

Dans sa plainte, Steinman fait justement référence à un rapport datant de 2016 du gouvernement américain sur les droits de l’homme en Éthiopie, selon lequel les forces de sécurité auraient agi de manière arbitraire dans les zones rurales. L’économiste accuse par ailleurs Ghebreyesus d’avoir intimidé « des candidats et partisans de l’opposition », ce qui aurait conduit à des arrestations injustifiées et à de longues détentions provisoires.

Il va même plus loin en précisant que le chef de l’OMS et ex-ministre des Affaires étrangères de l’Éthiopie aurait voulu provoquer l’annihilation des tribus Amhara, Konso, Oromo et Somali.

Tedros Adhanom Ghebreyesus a déjà été écorché par la sortie du général Berhanu Jula, chef d’état-major de l’armée éthiopienne, qui lui a demandé de démissionner après l’avoir accusé d’être engagé dans la fourniture d’armes aux forces du gouvernement du Tigré opposées au pouvoir central de l’Éthiopie, une accusation démentie par le chef de l’OMS.


Sources

Breitbart News

 

Pour faire un don