Dans une vidéo, le Forum fait la promotion du « masque intelligent », qu’il qualifie aussi de « masque du futur ».

Les élites passent leur temps à nous proposer de nouvelles voies du progrès destinées à améliorer notre existence, et l’un des champions en ce domaine est le Forum économique mondial (FEM). Sa dernière trouvaille : le « masque intelligent », appelé à devenir notre « masque du futur ».

C’est effectivement ce que le FEM met de l’avant dans une vidéo où les bonzes de l’organisation semblent s’enthousiasmer pour l’objet déshumanisant. Il faut dire que les élites libérales de par le monde souhaitent transformer nos sociétés en véritable cauchemar dystopique, et le masque, en ce sens, représente le symbole clé de ce pétrifiant projet.

Mais qu’est-ce donc que le « masque intelligent »? Une bidule qui vous signale entre autres qu’il est temps de le laver. Il peut aussi vous indiquer si vous le portez de la bonne manière, de même qu’il mesure votre fréquence respiratoire et le niveau de CO2. Donc, pas besoin de vous inquiéter d’un manque d’oxygène potentiel, car le masque vous signalera quand prendre un peu d’air frais.

Vous devrez par contre le transporter avec vous à tout moment si vous souhaitez qu’il vous alerte au cas où vous auriez oublié de le mettre. Quoiqu’il puisse être lié à votre téléphone – lui aussi intelligent, évidemment –, lequel vous préviendra en temps et lieu. Bref, plus personne ne pourra s’en passer…

Le FEM véhicule régulièrement des idées peu orthodoxes qui devraient ameuter le monde. Le père de « La grande réinitialisation » (« The Great Reset ») a entre autres appuyé la mise sur pied de systèmes d’identifiants numériques pour chaque individu et encouragé les restrictions sur la consommation de viande. Il a par ailleurs été vivement critiqué en février pour avoir soutenu sur les réseaux sociaux que « les confinements amélioraient tranquillement les villes du monde entier ».

Mais le FEM n’est pas le seul à promouvoir le port du masque en permanence. Certains l’ont même transformé en objet romantique. C’est le cas de Sasha Pezenik, du réseau américain ABC, dans un reportage qui nous a conduits tout droit dans une sorte d’asile de fous. Premièrement, Pezenik tient pour acquis que notre visage sera à moitié couvert de façon permanente. Deuxièmement, cette hypothèse signifie que nous nous fierons davantage à l’expression de nos yeux.

Or, ce qui est génial dans ce cirque burlesque, c’est que les yeux « sont la fenêtre sur l’âme », dixit Mollie Ruben, une hippie moderne citée par Pezenik. Ruben a dirigé une étude dans laquelle les participants affirmaient que « les personnes qui portaient des masques semblaient plus aimables et plus intelligentes ».

Quoi dire de plus?


Sources

Eric Pilon, Russia Today, Twitter

 

Pour faire un don