Dans un article du 30 mars, le réseau a affirmé qu’il était impossible d’identifier le genre d’un bébé à la naissance.

En se livrant à des reportages sensationnalistes qui frôlent trop souvent la parodie, le réseau américain CNN est devenu un peu la risée du public ces dernières années. Un autre exemple de comportement loufoque de la part du média d’Atlanta nous a été offert sur un plateau d’argent le 30 mars dernier par le reporter Devan Cole.

Dans un article consacré aux transgenres, Cole a écrit qu’il était impossible de « connaître l’identité de genre [d’un bébé] à la naissance » et qu’il n’y avait pas « de consensus pour attribuer le sexe à la naissance ». Cole a aussi qualifié le « sexe biologique » de « terme contesté », donc que le genre, l’homme et la femme, est une sorte de mirage issue de notre imagination.

Plusieurs personnalités publiques ont réagi négativement à l’article de CNN, certains formulant quelques remarques moqueuses à l’endroit de ce média de gauche. La rédactrice en chef du magazine en ligne The Federalist, Mollie Hemingway, a souligné les contradictions du réseau qui avait une fois diffusé une pub dans laquelle il se félicitait de rapporter des « faits » par opposition aux fausses nouvelles.

La pub en question montrait une pomme tandis qu’une voix hors champ nous prévenait que certains y voyaient là plutôt une banane, en référence aux médias qui tentent de déformer la réalité. Mollie Hemingway a donc suggéré au réseau de se concentrer sur la distinction entre un pénis et un vagin, comme il l’a fait pour la pomme et la banane.

Le transgenrisme est une tendance lourde aux États-Unis – et même ailleurs –, où il et maintenant interdit dans certains États de se référer à un homme et à une femme, ou encore à un garçon et à une fille.


Sources

The Federalist

 

Pour faire un don