Sélectionner une page

Il y a beaucoup de monde dans ces camps de quarantaine. Et attention : pour prendre un peu d’air, il faut porter le masque.

Les camps de quarantaine sont devenus un véritable phénomène en Australie, surtout depuis que l’armée a été appelée en renfort. Celle-ci aurait « commencé à déplacer de force les résidents des Territoires du Nord vers le camp de quarantaine de Howard Springs […] après que neuf nouveaux cas de Covid-19 ont été identifiés dans la communauté de Binjari », selon Anguilles sous roche qui cite Zero Hedge.

« Nous avons déjà identifié 38 contacts proches de Binjari, mais ce nombre va augmenter. Ces 38 personnes sont en train d’être transférées », a déclaré le ministre en chef du Territoire du Nord, Michael Gunner. Pour le transport des personnes, le gouvernement aurait mobilisé une vingtaine de soldats et des camions de l’armée.

Les temps sont durs pour les Australiens, comme je l’ai souligné dans cet article. Une influenceuse australienne très populaire dans le domaine de l’entraînement physique, Morgan Rose Moroney, a elle-même goûté à la médecine des camps de quarantaine en partageant son expérience sur les réseaux sociaux lors de son séjour dans l’un d’eux.

Il semble, d’après son compte YouTube, que Moroney ait été transférée en quarantaine après un voyage à Singapour. Elle aurait récemment reçu « un rapport écrit » de la police pour avoir fait de l’exercice alors qu’elle était sans masque à l’extérieur de son module. Le camp où elle se trouve s’appelle, par euphémisme, le Centre for National Resilience (Centre pour la résilience nationale) et est situé Howard Springs, dans le nord de l’Australie.

Dès août dernier, le réseau ABC rapportait que le camp d’Howard Springs allait sous peu atteindre sa pleine capacité, soit 2 000 places. L’installation compte une zone rouge distincte pouvant accueillir jusqu’à 50 résidents pour les cas positifs au COVID.

L’Australie a atteint un pic en octobre avec un peu plus de 2 300 cas, mais ceux-ci sont en baisse constante depuis ce temps. En date du 9 novembre, le pays répertoriait 1 292 nouveaux cas et 14 décès.


Sources

ABC, Google, Rebel News, Twitter, YouTube

 

Pour faire un don