Des ploutocrates de diverses industries se réunissent en coulisses cette semaine. Mais de quoi peuvent-ils bien discuter?

Les milliardaires viennent d’entamer leur « camp d’été » annuel à Sun Valley, en Idaho. De grands noms des industries du cinéma, de la technologie, des médias, du design et du sport sont arrivés sur les lieux dès mardi tandis que d’autres sont attendus mercredi ou plus tard dans la semaine. Richesse globale des participants : un peu plus de 588 milliards de dollars. Pour ces nababs, c’est un retour après un an d’absence en raison de la pandémie.

Parmi les principales personnalités présentes à Sun Valley figurent le propriétaire des Patriots de la Nouvelle-Angleterre, Robert Kraft, la directrice des opérations chez Facebook, Sheryl Sandberg, les co-PDG de Netflix, Reed Hastings et Ted Sarandos, le PDG de Nike, John Donahoe, celui de Disney, Michael Eisner, ainsi que Jeff Bezos, d’Amazon.

Fait à noter : les médias ne sont pas invités à ce grand rassemblement, du moins officiellement, mais certaines figures connues de cette industrie, dont Anderson Cooper de CNN, y seront présentes.

À quoi sert ce « camp d’été », au fait? À conclure des marchés, dit-on. D’après le Daily Mail, des transactions antérieures ont puisé leurs racines dans les rencontres de Sun Valley. Parmi ces transactions : l’achat de Capital Cities/ABC par Disney en 1995, l’acquisition de NBC/Universal par Comcast en 2009, l’achat d’AOL par Verizon en 2015 et l’achat du Washington Post par Jeff Bezos en 2013.

Mais il ne s’agit pas que de business. Politiciens et représentants de l’industrie médiatique y donnent aussi des conférences. Le premier ministre canadien Justin Trudeau y avait d’ailleurs participé en 2016. Paul Martin, un autre ancien PM libéral, y était, lui, en 2004.

Très peu d’information sur les sujets discutés durant cette grand-messe annuelle ne parvient malheureusement jusqu’à nous, pauvres quidams; l’absence de journalistes n’aide certainement pas notre cause. On peut cependant supposer qu’elle donne lieu à quelques tractations auxquelles nous a habitués ce panthéon d’escrocs.


Sources

CBC, Daily Mail, NPR

 

Pour faire un don